Cycle de cours publics : « La Ville demain. Villes et défis urbains dans le monde du 21ème siècle »

Affiche_Crs PublicEn 2012, un cycle de cours public a été initié par l’IAUR et le laboratoire de recherche ESO (Espace et Sociétés) autour du thème de :

« La Ville demain. Villes et défis urbains dans le monde du XXIème siècle »

Sept conférences ont ainsi été proposées entre 2012 et 2013.

1. « Quel(s) avenir(s) pour les villes dans le monde au XXIe siècle? »
Par Thierry Paquot, philosophe et Professeur à l’Institut d’Urbanisme de Paris.
L’urbanisation, dorénavant planétaire, s’effectue selon diverses modalités, parfois avec des villes et souvent sans villes et même contre elles !
Après avoir rapidement décrit les cinq principales formes de l’urbanisation, Thierry Paquot examinera les tendances à l’œuvre ici ou là pour mieux circonscrire et évaluer leur(s) devenir(s). Il s’agit non seulement de saisir les ressorts de ces formes urbaines en cours de reconfiguration que d’étudier l’urbanisation des mœurs et les évolutions qui affecteront les modes de vie (rapport au territoire, temporalités, déplacements, etc.) et de gouvernance des citadins (citoyenneté à démocratie variable, concertation, citadinité…). Vous retrouverez l’enregistrement de ce cours public ici.

2. « Pas de ville durable sans projet rural? »
Par Philippe Madec, architecte et Professeur à l’École d’architecture de Bretagne.
En France 56,7% de la population habitent dans des établissements humains de moins de 10.000 habitants : petites villes, bourgs, villages, hameaux. Plus de la moitié de la population vit donc dans des conditions rurales ou rurbaines alors que la pensée métropolitaine hégémonique se déploie face à l’absence d’un projet rural. Projet rural qui pourtant s’impose pour penser la survie des territoires et des métropoles, dont l’immense fragilité réside dans leur totale dépendance. Le projet des espaces ruraux dessineront les villes de demain : pourquoi, comment ?
Vous retrouverez l’enregistrement de ce cours public ici.

3. L’embourgeoisement des quartiers populaires : l’exemple de la gentrification à Paris.
Par Anne Clerval, Maître de conférences en géographie, Paris-Est Marne-la-Vallée, laboratoire Analyse comparée des pouvoirs.
L’embourgeoisement des villes aujourd’hui est multiforme et il concerne de plus en plus les quartiers populaires centraux. Dans ces quartiers, l’embourgeoisement passe par la transformation du bâti et le renouvellement de la population, c’est ce qu’on appelle la gentrification. Ce processus est particulièrement visible dans les plus grandes villes comme Paris. A travers l’exemple de cette ville, nous verrons quels sont à la fois les facteurs, les modalités et les dynamiques spatiales de ce processus, mais aussi les questions politiques qu’il pose.
Vous retrouverez l’enregistrement de ce cours public ici.

4. La ville en mouvement : ségrégation, mixité sociale et nouvelles formes urbaines.
Par Jean-Pierre Lévy, urbaniste, chercheur CNRS, directeur de l’UMR LAVUE, Paris.
Sous les effets d’une autonomisation croissante des logiques résidentielles, qui est elle-même la conséquence des transformations contemporaines du système productif, les villes s’étendent et se recentrent en accentuant les disparités sociales de l’espace. De nouveaux quartiers émergent, quand d’anciens se recomposent. Peut-on fournir une grille de lecture globale et internationale de ces processus ? Quelles en sont les formes et les causes ?
Vous retrouverez l’enregistrement de ce cours public ici.

5. L’Art dans l’espace public. De la provocation à la coopération.
Par Marion Hohlfeldt, maître de conférences en art contemporain, université Rennes 2.
« Les rues sont nos pinceaux, notre palette sont les places ! » Ces mots prophétiques du poète russe Vladimir Maïakovski introduisent la réalisation artistique en dehors des institutions afin d’approcher la création et son public. Quitter l’art pour la vie et abolir les limites esthétiques, ce sont des revendications des artistes dès les années vingt qui concernent non seulement un concept élargi de l’art, mais également un concept élargi de la vie. Ce cours présente quelques unes des créations artistiques les plus importantes du XXe siècle dans l’espace public.
Vous retrouverez l’enregistrement de ce cours public ici.

6. Vivre dans les cités géantes du Sud. L’exemple des métropoles d’Amérique latine.
Par Vincent Gouëset, professeur de géographie, université Rennes 2.
Le monde comptera en 2025 une quarantaine de villes de plus de 10 millions d’habitants, dont 35 situées dans les pays du Sud. Ces « mégapoles », qui ont connu pour la plupart une croissance fulgurante, renvoient souvent à l’image négative des bidonvilles, de l’insécurité, de la pollution ou d’une pauvreté massive. Pourtant, ces cités géantes constituent le cadre de vie familier de millions de citadins dans le monde, et elles font l’objet de politiques urbaines parfois très innovantes. En s’appuyant sur l’exemple de l’Amérique latine (Mexico, Bogota, Lima, Sao Paulo, Santiago du Chili), on évoquera la vie quotidienne et les politiques urbaines dans les mégapoles du XXIè siècle.
Vous retrouverez l’enregistrement de ce cours public ici.

Vous pouvez retrouver le programme de ces conférences ici.

Partager l'article :

    Commentaires fermés