Hommage à Bernardo Secchi

Bernardo Secchi

Bernardo Secchi, (1934-2014), vient de mourir à Milan. Architecte urbaniste enseignant à Milan (1976-1982), puis à Venise, cette personnalité a fait rayonner son aura dans la formation et l’aménagement à Rennes. L’IAUR souhaite lui rendre hommage : l’Institut a bénéficié de ses enseignements et de son action à trois titres :

• Bernardo Secchi a apporté un enseignement sur l’analyse des tissus urbains à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Bretagne, au début des années 2000, dans le cadre de l’atelier de projet urbain dirigé par Jean-François Revert et regroupant des étudiants en architecture et en urbanisme. Le contenu de son enseignement s’appuyait sur ses nombreuses années d’expérience pédagogique ; il synthétisa ses idées dans un ouvrage traduit en français « Première leçon d’urbanisme» (2000, 2006 Éditions Parenthèses).

• Par ailleurs, Bernardo Secchi accepta d’honorer de sa présence le Colloque organisé à l’occasion des 100 ans de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Bretagne (31 mai et 1er juin 2005), auquel était associé l’Institut d’Urbanisme de Rennes. En prenant l’entrée de l’aménagement, il orienta son propos sur le territoire de l’Italie du Nord dont il révéla, de manière magistrale, les obstructions montagneuses, l’attraction forte du littoral et la construction d’un espace éponge où les circulations des automobiles, de l’eau prennent des tours et des détours si compliqués.

• Enfin, Bernardo Secchi a fait œuvre non seulement de théoricien, mais aussi de praticien avec, notamment, la réalisation du quartier de La Courrouze à Rennes. Avec Paola Vigano, il en avait défini à partir de 2003, le concept et le projet : vivre en ville et habiter dans un parc. Sur ces 115 hectares à l’ouest de la ville, l’idée urbanistique consiste à inventer un nouveau quartier s’insérant dans des milieux écologiques à respecter et à révéler, tout en les faisant évoluer pour en faire des cadres à vivre et à travailler dans des paysages de qualité. L’IAUR a eu l’honneur de rencontrer Bernardo Secchi, tout récemment encore, dans le cadre de la mission de concertation sur ce quartier.

Avec la disparition de Bernardo Secchi, l’Europe vient de perdre une figure talentueuse d’urbaniste et d’architecte, soucieuse de situer son action conceptrice sur l’ensemble des échelles qui fonde des établissements humains durables. Figure encore d’un maître d’œuvre éclairé par la culture architecturale et l’accueil de la parole citoyenne. Nous présentons à Paola Vigano et à toute son équipe nos très sincères condoléances.

 

L’équipe de l’IAUR

Partager l'article :

    Commentaires fermés