2nd prix national des mémoires du GRIDAUH décerné à un étudiant de la mention ACT de l’Université Rennes 2

Le 21 novembre dernier, le Groupement de Recherche sur les Institutions et le Droit de l’Aménagement de l’Urbanisme et de l’Habitat (GRIDAUH) a mis à l’honneur un étudiant du Master Urbanisme et Aménagement mention Aménagement et Collectivités Territoriales de l’Université Rennes 2, formation fédérée au sein de l’IAUR.

Alexandre LECHAT, auteur d’un mémoire évoquant « L’articulation entre transport ferroviaire et politique d’aménagement sur la ligne Nantes-Châteaubriant », a été lauréat du dix-neuvième concours national des mémoires du GRIDAUH. Le second prix lui a été décerné par les membres du jury. 

« Ce mémoire a été effectué entre autres dans le cadre d’un stage de fin d’études au sein de la direction territoriale de SNCF Réseau à Nantes. C’est un sujet qui m’a énormément passionné, où les enjeux entre transport ferroviaire et urbanisme sont très importants, notamment en faveur d’un aménagement du territoire plus durable. Participant pour la première fois à un concours, j’ai été surpris d’être lauréat et assez intimidé lors de la remise des prix qui a eu lieu au sein de la maison du barreau des avocats de Paris », évoque le diplômé en urbanisme. Il indique également que cela « récompense ce long travail mais aussi qu’il s’agit d’une belle reconnaissance pour les enseignants-chercheurs de l’Université de Rennes 2. La qualité de leurs enseignements et la dimension professionnalisante du Master n’est pas étrangère à cette récompense ». Enfin, Alexandre tient à remercier tout particulièrement son directeur de mémoire Monsieur Guy BAUDELLE et sa tutrice professionnelle Madame Marie CHIMOL de SNCF Réseau.

Alexandre LECHAT lors de la remise du prix avec Frédéric ROLIN Directeur Scientifique du GRIDAUH

Résumé du mémoire : « L’articulation entre transport et aménagement s’inscrit progressivement dans des politiques plus transversales, visant à coordonner durablement transport et urbanisme. Projet emblématique de la Région Pays-de-la-Loire, la réouverture de la ligne ferroviaire Nantes-Châteaubriant engendre des modifications sur les documents d’urbanisme, anticipant de nouvelles perspectives d’aménagement autour des points d’arrêts ferroviaires. A partir d’une comparaison territoriale, cette étude met en perspective une planification stratégique différente, selon la qualité de service du transport. La qualité de service pourrait être un facteur déterminant dans une plus grande appropriation des enjeux, entre transport ferroviaire et aménagement, par les acteurs publics. Ces recherches s’appuient sur près d’une vingtaine de cas d’études, avec l’apport d’une trentaine d’entretiens avec les acteurs locaux. »

Partager l'article :

    Commentaires fermés.