PREFATERRE

LE PROJET PREFATERRE

FINANCEURS

IAUR – R&D Écomaterre

Deux missions de stages réalisées par I. Es Saady et C. Delhoume

ÉQUIPE

Michèle Quéneudec-t’Kint (U-Team/Université de Picardie Jules Verne), Rose-Marie Dheilly (UPJV-EPROAD), Rébecca Baudrier (Baudrier Architecture), Pierre Blandin (Entreprise terre, chaux et décors), Maryvonne Rigourd (Désirs d’Espace, Accroterre), Adeline Goullieux (UPJV-EPROAD), Nicolas Montrelay (UPJV-EPROAD), Siham Kamali Bernard (INSA- LGCGM), Ibrahim Es Saadi (UPJV), Clément Delhoume (UPJV)

CONTEXTE ET OBJECTIF DU PROJET

Le procédé s’appuiera sur les travaux antérieurs menés par Jean Guillorel et Michèle Quéneudec-T’Kint qui ont conduit au bloc de Bauge Mécanisée employé en murs porteurs dans la réalisation de nombreuses habitations en terre crue, dans le bassin Rennais, depuis les années 80.

L’objectif global est de mettre au point des blocs préfabriqués à base de terre argileuse enrichie de fibres végétales ou expansée. Les recherches s’orientent vers des isolants et isolants porteurs qui pourront être mis en œuvre sous différentes configurations pour différentes applications. Une simulation thermique d’un bloc multicouche (collaboration INSA de Rennes) associant différents types de matériaux permettra d’orienter le choix final. La nouveauté par rapport aux blocs de Jean Guillorel est la charge végétale et l’usage d’éco-liants (remplacements de liants hydrauliques par des bio-liants). Le projet cherche à optimiser les performances thermiques en gardant les caractéristiques mécaniques, vise l’accélération du démoulage et séchage pour des produits manutentionnables. Différents types de ressources végétales sont testées pour disposer d’un gisement suffisant.

GRANDES ÉTAPES

  • 2017 : Stage à l’UPJV effectué par Ibrahim Es Saady, Master 2 parcours Ingénierie des Agro-Matériaux Composites, université technologique de Troyes.
  • 2018 : Stage à l’UPJV réalisé par Clément Delhoume, Master 2 Sciences des matériaux, Parcours Ingénierie des matériaux hautes performances à l’université de Poitiers.
Essais réalisés au laboratoire EPROAD, avec des fines de lavage (Lessard TP), différentes charges végétales (notamment le myscanthus, mais aussi des pailles de blé, d’orge, de la chènevotte, des anas de lin, du roseaux, du bois) et un liant biosourcé.

Il a été préconisé pour la suite de cette étude au sein d’Écomaterre, de poursuivre les réflexions à partir de terres non issues de carrières. Des terres de Bréal-Sous-Monfort (35) ont constitué les matériaux supports de l’étude lors du second stage.

COMMUNICATION

En cours de publication scientifique.

Image : IAUR- Écomaterre.Résidence Salvatierra (2001), quartier Beauregard à Rennes. Façade sud en blocs de bauge.Architecte : J.-Y. Barrier. Entreprise terre crue : J. Guillorel

Image : IAUR- Écomaterre, 2021. Résidence Salvatierra (2001), quartier Beauregard à Rennes. Façade sud en bauge préfabriquée. Architecte : J.-Y. Barrier, Entreprise terre crue : J. Guillorel

>> Informations sur Salvatierra, voir Site réseau Ecobâtir