Le Mené

Accompagnement de la Commune Nouvelle du Mené

Après avoir organisé un séminaire de recherche à Collinée en juin 2014, en présence de nombreux élus, chercheurs et acteurs du territoire sur les problématiques de la transition énergétique du territoire du Mené, de l’économie circulaire et de la revitalisation des centres bourgs, l’IAUR a ensuite mobilisé son réseau de formation en aménagement, urbanisme et architecture.

Plusieurs travaux d’étudiants ont alimenté la réflexion sur la revitalisation des communes :

  • Master ACT (Université Rennes 2 en partenariat avec Foncier de Bretagne) :  référentiel foncier des 7 communes et esquisse des projets d’aménagement.
  • Master MOUI et École Nationale Supérieure d’Architecture de Bretagne (ENSAB) : conception et pratique du projet, architectural et paysager, dirigé par Nadia Sbiti pour les 7 communes du Mené
  • Team Solar Bretagne regroupant 9 établissements académiques proposant de réfléchir à la maison solaire de demain en Bretagne. Atelier d’architecture dirigé par Philippe Madec et Marie Piquerel. Prototype d’une maquette Ty+Ty implanté à Collinée.

Au 1er janvier 2016, Le Mené a évolué en Commune Nouvelle, regroupant Langourla, Collinée, Le Gouray, Saint-Gouéno, Plessala, Saint-Jacut-Du-Mené et Saint- Gille-du-Mené. Devenue la plus grande commune du territoire breton, elle compte désormais près de 6 500 habitants pour une superficie de 163 km2.

La Commune Nouvelle du Mené a ainsi souhaité que l’IAUR l’accompagne, pendant deux ans, dans sa réflexion et son action autour des enjeux d’appropriation et d’identité de la Commune Nouvelle par ses habitants, d’accroissement de l’attractivité du territoire et de revitalisation des centres bourgs des 7 communes historiques de son territoire.

Au Mené - Séminaire recherche 2014

Séminaire de recherche au Mené – IAUR – 2014

Une équipe pluridisciplinaire, issue des Ateliers du Canal, le Cerur, Quarta et Polenn, a d’ores et déjà démarré des études sur les conditions de réalisation d’un projet de renouvellement urbain et de revitalisation des centres bourgs. Elle réalisera un diagnostic puis l’analyse des conditions de réinvestissement des centres-bourgs, et élaborera une déclinaison du projet à l’échelle d’îlots prioritaires identifiés dans chacune des 7 communes déléguées. Cette démarche s’effectuera en concertation avec les habitants.

 

Partager l'article :