MALAXTERRE

LE PROJET MALAXTERRE

FINANCEURS

ANR Resbati[1] / IAUR-R&D Écomaterre

[1] https://anr.fr/Projet-ANR-16-CE22-0010

ÉQUIPE

Erwan Hamard (Université Gustave Eiffel), Lauredan Le Guen (Université Gustave Eiffel), Marine Le Bouedec (Université Gustave Eiffel), Anne Ventura (Université Gustave Eiffel), Conseil d’administration du Collectif des Terreux Armoricains (CTA)

Participants aux levées

Grégory Bosi, Samuel Dugelay, Robert Junalik, Marta Miranda, Corentin Mouraud (CTA) ; Loïc Daubas, Rozenn Kervella et les étudiants de l’Atelier « Habiter la terre » (ENSAB), Ashmat Froz, Anna Robert, André Sauvage (Accroterre) ; Solenn Follézou (IAUR-R&D Écomaterre), Philippe Poullain (IUT de St Nazaire-GEM), Simon Guihéneuf (INSA Rennes-UBS), Annick L’Alloret (Université Gustave Eiffel), Frantz Buisson (Université Gustave Eiffel)

CONTEXTE ET OBJECTIF DU PROJET

La construction de bâtiments de grande taille en terre crue est un défi, notamment en termes de production de matière et de délai de chantier. En effet, la quantité de terre nécessaire à la construction d’un immeuble de 4 niveaux est de l’ordre du millier de tonne de terre. La mise en œuvre de tels volumes requiert l’emploi d’un procédé de malaxage de terre efficace et un procédé de mise en œuvre rapide. Le développement d’un malaxeur répondant à ces exigences est l’objectif du projet Malaxterre.

Le projet propose d’optimiser le mélange de terre à l’état plastique. Le mélange est réalisé « côté sec » de l’état plastique pour permettre de créer des hautes levées et de diminuer le temps de séchage, et ainsi réduire le coût de construction. Le développement d’un procédé de mélange mécanisé permettra de répondre au besoin important de production de mélange de terre pour la réalisation de bâtiments de grande taille en terre crue.

GRANDES ÉTAPES

  • Acquisition et remise en état du mélangeur continu à palette
  • Fabrication de 2 levées de bauge (décembre 17 & avril 2018)
  • Essais et analyses
  • Impact environnemental
Image : IAUR-Écomaterre. Levée de bauge avec les étudiants de l’ENSAB, avril 2018, Université Gustave Eiffel
Image : IAUR-Écomaterre. Humidification dans le malaxeur du mélange terre fibre, avril 2018, Université Gustave Eiffel
Image : IAUR-Écomaterre. Recueil de données par le laboratoire GPEM, avril 2018, Université Gustave Eiffel
Image : L. Daubas. Levée de bauge avec les maçons professionnels et les techniciens du GPEM, décembre 2017, Université Gustave Eiffel, R&D Écomaterre
Image : L. Daubas. Fabrication des éprouvettes de bauge, Université Gustave Eiffel, R&D Écomaterre
Image : Université Gustave Eiffel. Fabrication d’une levée de bauge, avril 2018, R&D Écomaterre

LIVRABLE ET VALORISATION

Rapport d’étude

Erwan Hamard, Lauredan Le Guen, David Hamon, Samuel Dugelay, Grégory Bosi, Robert Junalik, 2020. « Étude de l’impact mécanique, environnemental et économique du mélange mécanisé de bauge ». Malaxterre, R&D Écomaterre. 20 p. http://www.iaur.fr/r-et-d-ecomaterre/malaxterre/

Licence publique Creative Commons Attribution-Utilisation non commerciale-Pas d’Œuvre dérivée 4.0 International

Vidéo ( en cours)