Workshop 2023 : « Les tissus urbains existants comme nouveaux territoires d’investigation. ZAN : imaginez la ville intense à l’horizon 2050 »

ÉVÉNEMENT – FORMATION

Véritables temps de pédagogie active sur un temps court et dense, les workshops de l’IAUR permettent aux étudiants issus de formations variées et complémentaires d’appréhender les relations entre l’aménagement et l’urbanisme, le génie urbain, les politiques publiques, les dimensions juridiques, économiques et la qualité architecturale, urbaine, sociale et environnementale de manière systémique sur une thématique au cœur des préoccupations des territoires.

Le workshop 2023, intitulé « Les tissus urbains existants comme nouveaux territoires d’investigation. ZAN : imaginez la ville intense à l’horizon 2050 » est organisé du 6 au 10 février à l’université Rennes 2 par l’IAUR sur une commande de Rennes Métropole en partenariat avec la  Banque des Territoires.

L’artificialisation est définie dans l’article 192 de la loi Climat et résilience comme « l’altération durable de tout ou partie des fonctions écologiques d’un sol, en particulier de ses fonctions biologiques, hydriques et climatiques, ainsi que de son potentiel agronomique par son occupation ou son usage. »

La pression démographique, l’étalement urbain, les modes de déplacement, par leur surconsommation du foncier, dégradent l’environnement et menacent l’atteinte des objectifs climatiques de neutralité carbone. C’est pourquoi, l’objectif de Zéro Artificialisation Nette (ZAN), apparu pour la première fois dans le Plan Biodiversité de juillet 2018, figure désormais dans la loi Climat et Résilience, faisant écho aux travaux de la Convention citoyenne pour le climat. Cette loi place les territoires au cœur des enjeux du ZAN en fixant deux échéances : une réduction par deux du rythme de consommation des sols d’ici 10 ans et un objectif de ZAN à 2050.

L’ambition de ce workshop est de contribuer au ZAN et à la neutralité carbone du territoire par l’exploration des capacités de densification des tissus urbains existants à travers différents procédés (surélévation, recyclage foncier, construction dans les interstices, rénovation énergétique…), dans des configurations variées (typologies de tissu urbain, de bâtiments, de modes constructifs…), et de proposer des solutions visant la réplicabilité et la massification de ces procédés.

Dans le cadre de leur secteur d’études, les équipes contribueront ainsi à construire une vision prospective des formes urbaines de demain, en imaginant avec réalisme et ancrage dans le concret des espaces répondant aux enjeux du ZAN et de la ville archipel.

Les inscriptions sont ouvertes !

>> Présentation et programme

>> Inscriptions en ligne (pour les étudiants participants)

>> Inscriptions en ligne (pour les visiteurs)

PRÉSENTATIONS DES INTERVENANTS

Conférence introductive « Zéro Artificialisation Nette, enjeux fonciers et perspectives urbaines« , par Sonia GUELTON, professeur en aménagement de l’espace et urbanisme, École d’Urbanisme de Paris, Lab’URBA, présidente de l’association Fonciers en débat.

Témoignages et regards croisés des techniciens du territoire « ZAN et sobriété foncière« , par Alexandre PEAN, urbaniste référent secteur nord-ouest – DAUH – Service Planification et Études Urbaines, Rennes Métropole.

En savoir plus sur tous les workshops de l’IAUR. Image IAUR, Workshop 2022.

Partager

Commentaires fermés.